Tout comme une fleur à besoin de soleil pour s’épanouir, vous avez besoin de lumière naturelle pour passer une journée agréable et être productif. Et pour laisser les rayons du soleil vous apporter toute l’énergie dont vous avez besoin, notamment à l’étage, sachez choisir avec attention vos fenêtres de toit.

On pense tout de suite aux velux, dont la réputation n’est plus à faire. Implantés dans les salles de bains, les chambres et même les pièces à vivre en étage, ils font de l’ombre à de vaillantes fenêtres triangulaires ou circulaires qui ne demandent qu’à être considérées.

Et pour cause, tous les types de fenêtres ne se prêtent pas toujours à la situation. Ainsi, quel format choisir pour vos fenêtres de toit ?

 

L’ouverture sur le monde

Pour vos fenêtres de toit, votre choix se portera sur une ouverture à projection, à rotation ou latérale. Si ces appellations ne vous évoquent rien, sachez que tout est relatif à la lumière.

Un système d’ouverture par projection vous permet d’avoir une vue dégagée et de laisser entrer le soleil à sa guise.

Un système de rotation permet quant à lui de faire pivoter votre fenêtre sur un axe horizontal. Son usage va dépendre de l’inclinaison de votre toit, entre 15 et 90 degrés. N’ayez crainte pour leur entretien, elles s’ouvrent pour vous jusqu’à 180 degrés.

Enfin, un système d’ouverture latérale se fonde sur une charnière sur le côté qui vous permet d’ouvrir votre fenêtre comme une porte. Pratique pour les acrobates qui souhaitent avoir accès au toit.

 

Nul n’est censé ignorer la loi

Pour installer des fenêtres de toit, vous devez impérativement obtenir l’autorisation de votre mairie. De même si vous êtes en copropriété, vous devez disposer de l’accord de vos voisins.

D’autre part, vous devez disposer d’une distance minimum de 1,90 mètres en vue droite et 0,60 mètres en vue oblique pour installer vos fenêtres.

Votre fenêtre doit également respecter une certaine norme d’étanchéité et comporter un classement AEV.

 

Attention aux dimensions

Le but est d’éviter les zones d’ombres et de disposer intelligemment vos futures fenêtres de toit. Pour ce faire, jouer sur le nombre de fenêtres plutôt que sur les dimensions. Plusieurs petites fenêtres astucieusement réparties valent mieux qu’une ou deux grandes.

Pour calculer la surface de vos fenêtres, divisez votre surface habitable par 6 et vous obtiendrez alors la dimension recommandée. C’est la réglementation thermique, RT 2012 qui impose une surface minimale vitrée de ⅙ de votre surface habitable.

 

Les performances thermiques

Peur d’avoir trop chaud ou trop froid ? N’ayez crainte, il existe des systèmes performants qui vous garantissent confort thermique en toutes saisons.

Pensez tout d’abord à équiper vos fenêtres de protection solaire ou de mousse isolante. On n’insistera également jamais assez sur l’installation d’un double vitrage pour améliorer les performances énergétiques.

Pour garantir votre tranquillité (citadins, nous pensons à vous), songez à investir dans un vitrage avec isolation phonique. Investissement conséquent, mais excellent.

 

Il n’existe finalement pas de fenêtres de toits idéales. La performance et l’efficacité de ces dernières vont surtout dépendre de vos besoins et de vos attentes. Pensez également à bien entretenir vos fenêtres en les désencombrant pour laisser passer librement l’eau de pluie.