Abattre un mur, en voilà une riche idée. Plus d’espace, plus de lumière, une plus grande fluidité de vos déplacements, il n’y a que des avantages. D’autre part, vous avez toujours voulu avoir une cuisine ouverte sur votre salon.

Pour ce faire, il vous suffit  de vous munir d’une masse, de penser à toutes ces choses frustrantes qui ont gâché votre journée, et de frapper fort. C’est tout ? Absolument. Voilà la technique à employer si vous voulez vous retrouver enseveli sous les fondations de votre maison. Le coeur ne vous en dit pas ? Dans ce cas-là, il s’agit de tout reprendre à 0 et de vous poser les bonnes questions. Vous aurez cette cloison à l’usure, mais avant toute chose…

 

Est-ce un mur porteur ?

 

Abattre un mur porteur n’est pas anodin puisque ce dernier supporte les fondations de votre maison. En effet, le mur porteur soutient la charpente et les planchers de votre habitation, un peu à l’image d’un squelette. Il se distingue d’une simple cloison du fait de son épaisseur.

Avant de vous jeter tête baissée dans la démolition, il faut donc déterminer si votre mur est un élément charnière du bâtiment. Pour cela, un architecte habilité est en mesure de vous aider. Seul ce dernier sera véritablement en mesure de mesurer la faisabilité et les conséquences d’un potentiel abattage.

D’autre part, en fonction de votre lieu d’habitation (maison individuelle, mitoyenne, immeuble en copropriété), une autorisation officielle sera requise. Dans le cas où vous résidez en copropriété, il s’agit de soumettre votre projet au syndicat de copropriété. Ce dernier devra comprendre les différents devis des professionnels auxquels vous avez fait appel.

Si au contraire, vous vivez dans une maison individuelle, il vous faudra signaler vos travaux après du service d’urbanisme de votre mairie.

Enfin, pour un mur mitoyen, un état des lieux contradictoire réalisé par un huissier sera nécessaire. Cet état des lieux permettra de constater les dommages éventuels présents avant les travaux. Il doit vous prémunir contre les voisins intéressés qui pourraient profiter de ces modifications pour faire réparer des dommages chez eux.

 

Faut-il faire appel à des professionnels ?

N’entreprenez jamais les travaux seuls ou vous pourriez vous rencontrer quelques désagréments. Pour plus de rapidité et de sécurité, entourez-vous d’un architecte (d’intérieur ou non) pour l’état des lieux. Un représentant du BET (Bureau d’Etudes Techniques) déterminera quant à lui la procédure adéquate de démolition. Enfin, il vous faudra faire appel à une entreprise de maçonnerie spécialisée dans ce type de travaux.

Pour ce qui est du choix des professionnels auxquels vous allez faire appel, n’hésitez pas à vous renseigner sur leurs différentes réalisations. Assurez-vous que l’entreprise de maçonnerie dispose d’une assurance décennale béton armé démolition valide. En cas de doute, nous vous recommandons vivement de vous adresser à l’assureur. Le nom et les coordonnées de ce dernier doivent normalement être indiqués sur la police d’assurance.

 

Abattre un mur : quelles conséquences ?

 

Vos sols et vos plafonds n’en ressortiront pas indemnes. En effet, la première difficulté réside dans le raccordement des parquets, notamment lorsque ces derniers sont anciens. Toute une harmonie est à recréer dans votre nouvelle pièce. L’idéal est de pouvoir retrouver le même type de revêtement ou de refaire complètement les sols.

Le même genre de problématique est à appréhender pour les plafonds. Dans les maisons ou appartements anciens, les moulures et les poutres vous mettront face à quelques interrogations.

 

N’oubliez pas que toutes les vérifications préalables à la démolition sont nécessaires pour votre bien-être et votre sécurité. Aussi, n’hésitez pas à faire appel à différents professionnels pour examiner votre projet et à établir plusieurs devis.